Toqué du Local, par Valence Romans Agglo

Professionnels, Toqué du Local valorise votre engagement pour le territoire !

Toqué du Local a pour objectif de valoriser les structures s’engageant en faveur de l’économie du territoire, d’orienter les achats courants des habitants et de fédérer les acteurs afin de poursuivre les objectifs du PAADT, de l’économie circulaire et de la valorisation des savoir-faire locaux.

Que vous soyez un professionnel du secteur alimentaire, ou un professionnel s’engageant en faveur d’une économie plus soutenable, vous pouvez rejoindre le réseau des Toqués !

C’est une belle occasion de promouvoir son activité et de gagner en visibilité avec le portail en ligne et le kit de communication. Pour être labélisé Toqué du Local, le professionnel signe une charte qui garantit son engagement pour le bon, le local et le durable.

Quels sont les critères ?

1 : Produits issus de l’agriculture de Drôme, Ardèche, Isère, et étendu à la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour la viande.
2 : Matières premières issues de productions situées dans la Région Auvergne-Rhône-Alpes.
3 : Par éthique, nous nous appuyons sur des certifications ou justificatifs de démarches socialement et écologiquement durables.

Bouton : Je deviens toqué !

  • Vous ne répondez pas aux critères ?

    Si votre activité ne répond pas aux critères Toqué mais que vous avez l’envie de tendre vers une économie davantage tournée vers le territoire et le modèle circulaire, contactez-nous. Nos agents peuvent vous accompagner et vous orienter vers des institutions dont les compétentes peuvent répondre à vos questionnements.

    📧 toquedulocal @ valenceromansagglo.fr
    📞 04 75 70 68 94

  • À propos de la marque Toqué du Local

    La marque Toqué du Local, créée par l’Agglo en 2022, se situe à la croisée de trois projets ambitieux :

    • Le Projet Agricole et Alimentaire Durable de Territoire (PAADT) , qui s’appuie sur un scénario collectif et durable (Afterres 2050) et a pour objectif d’accélérer la transition agro-écologique, d’accompagner et faciliter une relocalisation alimentaire, ainsi que de permettre à tous d’avoir accès à une alimentation de qualité.

    • L’ économie circulaire , en opposition au modèle du tout jetable, qui porte la promotion de productions de biens et des services élaborés de manière durable en limitant la consommation et le gaspillage des ressources et la production des déchets.

    • Le tourisme de savoir-faire , pour valoriser les savoir-faire locaux, donner du contenu et de la visibilité à la fabrication locale, faire découvrir des métiers, susciter des vocations et capter de nouveaux talents, porter à la connaissance des habitants et des personnes en séjours les ateliers et les entreprises qui s’ouvrent à la visite du public, afin de les orienter vers une consommation locale en circuits courts.