Économie circulaire

Prévention et gestion efficace des ressources : Offre des acteurs économiques, Demande et comportement des consommateurs, gestion des déchets. Schéma par l'ADEME.

L’économie circulaire vise à réduire l’usage des ressources (matières, énergie...) et la production de déchets, à tous les stades de production / consommation du produit ou du service.

Vous souhaitez vous lancer dans cette démarche éco-responsable ? L'Agglo accompagne votre entreprise et vous oriente vers des interlocuteurs locaux qui répondront à vos besoins.

👉 En savoir plus sur l'économie circulaire et accéder aux contacts locaux

Valence Romans Agglo labellisée 2 étoiles "Économie circulaire"

Valence Romans Agglo a obtenu en février 2024 le label 2 étoiles Économie circulaire « avec un bon score puisque votre collectivité frôle le palier de la 3e étoile », écrit la présidente de la Commission nationale du label, structure indépendante composée d’experts. Cette labellisation s’inscrit dans le programme Territoire engagé transition écologique de l’ADEME, Agence de la transition écologique.

 

La labellisation Économie circulaire

Le label Économie circulaire comporte 500 points répartis sur 5 axes : politique, techniques, moyens engagés et mobilisation. Les niveaux de labels (5 étoiles en tout) sont basés sur des pourcentages de réalisation (rapport entre les actions réalisées et le potentiel d'actions maximum de la collectivité).

La collectivité qui s’engage dans la démarche de labellisation peut s’appuyer sur un référentiel lui permettant de prioriser ses actions, de mobiliser et fédérer les différents services concernés, de mesurer ses résultats de sa politique d’économie circulaire et son évolution.

EN SAVOIR PLUS SUR L'ÉCONOMIE CIRCULAIRE

  • Quelles différences entre l'économie linéaire et l'économie circulaire ?

    L'économie circulaire est une évolution du mode de consommation d'un produit, face à une économie linéaire qui atteint progressivement ses limites. En effet, les ressources de la planète (sable, métaux...) sont limitées et doivent être économisées. Selon les prévisions du Panel International sur les Ressources des Nations Unies, la population ne va cesser de croître d'ici 2050, par conséquent la consommation de matières premières va doubler si nous n'agissons pas.

    Consommation d'un produit en économie linéaire

    1. Extraction : Epuisement des ressources naturelles. 2. Fabrication & 3. Distribution : Pollutions et émissions de gaz à effet de serre. 4. Consommation : Utilisation de plus en plus courte des produits, accumulation de biens. 5. Fin de vie :  Trop de déchets à traiter

    Source : ADEME - Guide pratique "L'économie circulaire en 10 questions"

    Consommation d'un produit en économie circulaire

    Approvisionnement durable en énergie, matériaux. Éco-conception : Se tourner vers des achats éco-conçus, car ils ont été construits avec une dimension facilitant leur durée de vie, de réparation, reconditionnement et recyclage. Écologie industrielle et territoriale : Soutenir les acteurs de l'insertion sociale et solidaire : ressourceries, ESAT. Économe de la fonctionnalité : mutualisation de véhicule, location d'outils, prêts entre voisins... Consommation responsable : se tourner vers des acteurs locaux : artisans, circuit court... Allongement de la durée de vie : Faire durer ce que l'on a déjà et/ou le partager : Do It Yourself, Réparation, échanges, dons, trocs, friperies. Recyclage et valorisation : bien trier ses déchets pour faciliter son recyclage.

  • Qu'est-ce que cela veut dire concrètement ?

    L'économie circulaire doit permettre à terme une réduction des matières premières mobilisées, ainsi que de la quantité de déchets que nous produisons.

    Un exemple de notre vie quotidienne : les vêtements

    Le secteur de l'habillement est l'une des industries les plus polluantes au monde :

    • 100 milliards de vêtements sont vendus dans le monde (Timeout for fast fasion, Greenpeace, 2014) ;
    • 240 000 tonnes de micro-particules de plastique sont relâchées dans l'océan pour l'entretien de nos vêtements synthétiques (Étude Quantis de 2018 "Measuring fashion-report") ;
    • Pour fabriquer un T-Shirt, il faut l'équivalent de 70 douches (Fashion Revolution, 2017).

    Comparaison du cycle de vie linéaire & circulaire d'un T-Shirt

    Cycle de vie linéaire d'un T-Shirt. Extraire : extraction pétrolière, culture du coton. Production : Tissage et traitement, teinture textile, confections et acheminement, stockage. Distribution : stockage, magasins. Utilisation : lavage, utilisation régulière. Jeter : Poubelle, incinération, enfouissement.  Cycle de vie circulaire d'un T-Shirt. Approvisionnement durable en matières premières : exploiter efficacement les ressources pour limiter les impacts environnementaux, exemple : utiliser des matières premières durables et/ou locales, coton bio, chanvre, lin... Production - éco-conception : concevoir des produits pour limiter leurs impacts sur l'environnement tout au long de leur cycle de vie, tissage et traitement, teinture textile, confections et acheminement, stockage. Utilisation responsable : Privilégier les biens et les services à faible impact environnemental. Achat dans des magasins de vêtements. Ensuite : Réparation - transformation, dons, revente, réemploi auprès des ressourceries / friperies, vente en ligne seconde main. Recyclage : réutiliser les matières premières en vue d'une transformation, d'un usage similaire. Point de collecte de vêtements, valorisation, exemple : Transformation en isolant fibre textile.

    Source : Association Graine Occitanie - "Cycle de vie d'un t.shirt"

  • Pourquoi passer à l'économie circulaire ?

    Pour répondre à l'urgence environnementale actuelle

    Les ressources naturelles ne sont pas inépuisables. Certaines sont menacées de pénurie, ce qui peut provoquer une augmentation du prix des matières premières.

    Chiffre-clé : Le sable est la ressource la plus consommée dans le monde après l'eau : 50 milliards de tonnes extraites par an dans le monde (unep.org)

    Pour éviter la surconsommation

    Aujourd’hui, tout le monde est concerné par les projets d’économie circulaire, des pouvoirs publics aux citoyens en passant par les entreprises. Chacun a son rôle à jouer pour changer les habitudes de consommation. En effet, faire évoluer nos modes de vie et mieux consommer de manière générale permet des bénéfices environnementaux et sociaux (économie locale, emplois, santé,…).

    Chiffre-clé : En moyenne, en 2019, le budget moyen des ménages consacré à l'entretien et à la réparation est de 107€ hors véhicule (developpement-durable.gouv.fr)

    Pour créer de la nouvelle valeur ajoutée

    Si nous consommons de façon circulaire au quotidien, les modes de production peuvent évoluer pour s'adapter à la consommation des citoyens et économiser de l'argent (en réparant, en faisant des achats de seconde main...)

    Chiffres-clés : En 2017, 455 600 emplois de la réparation et du recyclage ont été créés. L’économie circulaire a permis de créer près de 800 000 emplois en France (developpement-durable.gouv.fr)

    Pour diminuer l'impact environnemental de nos consommations

    Chaque produit que nous consommons a des impacts sur l’environnement (eau, air, sols…). Il est donc nécessaire d’avoir recours à des alternatives pour éviter la fabrication d’objets neufs : réparation, troc, réemploi…

    De plus, de nouvelles initiatives accessibles à tous permettent de consommer plus durablement sur notre territoire : consigne de bouteilles en verre, zones de gratuité, recycleries...

    Chiffres-clés :

    > Chaque année, le "jour du dépassement mondial" avance : le 30 septembre en 1961, le 28 juillet en 2022 (hors Période Covid) ;

    > Actuellement, il nous faut 1,75 Terre pour régénérer ce que l'Humanité consomme (wwf.fr)

  • Que puis-je faire pour consommer "circulaire" ?

    Adopter des modes de consommation alternatifs

    Ces modes plus responsables me permettront de mieux consommer et dépenser moins :

    Intégrer des démarches collectives

    Intégrer une association locale ou relever des défis "Zéro déchet" sont des moyens pour développer mes connaissances et partager mes savoirs-faire.

    Ne pas se limiter au critère du coût pour l'achat d'un produit

    Il faut également prendre en compte les critères de réparabilité et durabilité lors des achats d’équipements électriques, électroniques et électroménagers.

     

    👉 En savoir plus sur l'indice de réparabilité (ecologie.gouv.fr)

    Hiérarchiser mes besoins d'achat

    Pyramide des besoins d'achat, de bas en haut : Utiliser ce que j'ai, Emprunter, Troquer, Chiner, Fabriquer, Acheter.

    Je fais le point sur ce que j'ai et sur ce dont j'ai besoin avant d'acheter.

    Sarah Lazarovic - "The buyerarchy of needs"

  • Où trouver des structures d'économie circulaire sur l'Agglo ?

    La marque de territoire Toqué du Local vous permet d’avoir accès aux coordonnées des acteurs locaux qui vous permettent de consommer local, réparer vos objets, acheter des productions locales, acheter d’occasion ; partager vos savoir-faire...

    👉 Visiter le site Toqué du Local