LES INITIATIVES DE L'ENTREPRISE EOLANE

Eolane est l’un des derniers sous-traitants français de la filière électronique. Avec 14 usines dans monde, dont 8 en France, le groupe emploie près de 3 000 personnes. L’une de ses unités de production est implantée à Valence. Le 13 mars, l’entreprise voit venir la crise. Elle décide de mettre aussitôt toutes ses unités de production française à l’arrêt. Considérée comme vitale par le Gouvernement, toutes ses usines reprennent progressivement du service 10 jours plus tard pour fabriquer, entre autres, des respirateurs artificiels d’urgence destinés aux hôpitaux français. 9000 respirateurs produits en un temps record, sous l’égide d’un consortium d’industriels pilotés par Air Liquide.
Pour cette reprise d’activité anticipée, bon nombre de salariés se sont portés volontaires et solidaires, considérant tous cet enjeu comme vital « On a commencé avec 10 % des effectifs puis on est monté en puissance sur l’ensemble des sites » explique éolane. La priorité a bien sûr été la sécurité des salariés. Une batterie de précautions ont immédiatement été mises en place. Fort de l’expérience de deux unités de production en Chine, éolane a su prendre très vite les décisions qui s’imposaient.

Une présence quotidienne avec les équipes
Pendant que les équipes travaillaient sans relâche dans un contexte de grande inquiétude et de confinement quasi mondial, il était essentiel d’être là en soutien quotidien. C’est le choix qu’à fait le PDG du groupe, Henri Juin. Chaque semaine, tout le personnel, production et administration confondus était réuni en visioconférence pour un moment de convivialité, de solidarité partagée. Moment auquel étaient conviées d’autres personnalités. A Angers, le Maire est venu dire merci aux équipes et répondre aux questions en direct. A Valence, le Président de l’Agglomération, représenté par ses équipes a également été mobilisé pour ces échanges très appréciés par les salariés.

Une expérience unique
La fermeture de l’ensemble des unités de production aurait pu s’avérer catastrophique… C’est pourtant l’effet inverse qui s’est produit. Pour tous, l’envie d’être à la hauteur était si forte qu’elle a rayonné partout. Au sein des équipes, fières d’avoir tout donné et de pouvoir dire ensemble « On l’a fait ! ». Chez les fournisseurs, qui se sont pliés en 4 pour tenir des délais, des volumes, ou carrément oser l’impossible dans des situations critiques. Chez certains concurrents, qui presque naturellement sont devenus des alliés. Selon éolane, l’entreprise est entrée en état de résilience. « La résilience est la capacité d'un individu à supporter psychiquement les épreuves de la vie. Cette capacité lui permet de rebondir, de prendre un nouveau départ après un traumatisme », nous dit le Petit Robert. Cette posture aussi formidable qu’imprévisible face à la crise offre à éolane un avenir radieux.