ANTIVIRUS, LA WEB RADIO QUI FAIT DU BIEN ! 

Entretien avec Benjamin Beaudet Directeur Général des Voyages & autocars Bertolami. Durant le confinement, il a créé et animé une radio 7j / 7 pour maintenir le lien avec les équipes avec les moyens du bord : le micro Reine des neiges de sa fille et la casquette maison. 

Lancer un web radio interne dès le premier jour du confinement c’est fort tout de même ! Comment vous est venue cette idée ?
Dès le début de la crise, une partie des chauffeurs était sur la route. D’autres ne pouvaient pas se déplacer. Et une partie de l’équipe était en télétravail. On a bien senti que la situation risquait de durer. Il fallait pouvoir garder un contact avec tout le personnel. Montrer à tous que l’entreprise continuait à vivre malgré le confinement. Immédiatement, on a retenu cette idée simple et facile à mettre en place.

Comment met on en place une web radio au pied levé ?
Dans la famille Bertolami, nous sommes trois frères. D’office on m’a nommé animateur ! J’ai donc emprunté le micro « reine des neiges » de ma fille, enfilé une casquette pour me transformer en animateur radio. Du son, des images, des invités parfois. Nous diffusions tous les jours 7 j/7, via youtube, une émission de 15 minutes environ. 

Son petit nom ?
Nous l’avons baptisée Web radio Antivirus.

Si l’on compte bien, ce sont près de 60 émissions ! Quels ont été les sujets abordés ?
L’actualité quotidienne de notre activité bien-sûr. Des sujets sensibles comme l’impact de la crise sur les salaires. Du patrimoine, comme l’histoire de l’entreprise qui vient d’avoir 70 ans. Du tourisme, en lien direct avec notre activité. Nous avons d’ailleurs lancé la marque French Tourisme sur le territoire. Nicolas Daragon, vice-président au tourisme de la Région était à l’antenne pour remercier nos chauffeurs qui continuaient à rouler et nous parler du projet de Vallée de la Gastronomie.

Sport et gastronomie au menu du week-end ?
Oui, nous avons opté pour un ton plus léger en fin de semaine ! Des samedis détente avec des portraits de salariés parlant de leur pratique sportive. Des dimanches gourmands avec des chefs comme Frédéric Bau. Passionnant.

Quel a été le taux d’écoute ?
80 % des collaborateurs étaient branchés sur la web radio dont l’esprit amateur nous tient à cœur ! Ca fait plaisir. Après un sondage interne qui plébiscitait la poursuite de la radio, nous allons poursuivre avec 2 émissions par semaine. Le déconfinement étant progressif, cela permettra de conserver le lien entre tous les salariés.Certes le taux d’écoute est un succès, mais cette initiative a permis d’absorber ensemble beaucoup de chocs me semble-t-il. Je pense également qu’aujourd’hui elle facilite un retour à l’activité puisque le lien entre entreprise et les salariés a été préservé.