Marathon de la biodiversité

L’Agglo investit pour la biodiversité !

Créer 42 km de haies et 42 mares, c’est le challenge à relever par l’Agglo d’ici 2025, dans le cadre du Marathon de la biodiversité.

Qu'est-ce que le Marathon de la biodiversité ?
Opération d’envergure portée par l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, elle vise à restaurer ou à créer un réseau bocager à l’échelle d’un territoire.

Pourquoi ?
L’objectif est de recréer des cœurs de biodiversité et des écosystèmes vertueux sur la trame turquoise (là où se rencontrent cours d’eau, plaines et forêts). Des fonctions précieuses pour préserver la ressource en eau, la faune et la flore locales.

Comment ?
En créant 42 km de haies et 42 mares sur 9 communes de l’Agglo : Beaumont-lès-Valence, Beauvallon, Chabeuil, Charpey, Étoile-sur-Rhône, Malissard, Montéléger, Montélier et Montvendre.

Au total, l’Agglo investit 420 000 € pour réaliser sur la Plaine de Valence (autour de La Véore et du Guimand) mares, roselières, prairies humides, haies champêtres... Objectif : recréer les conditions idéales de fonctionnement de la trame turquoise 🌱🦆🦋

Une ambition au 💚 du projet de territoire ! 

Première phase réalisée lors de l'hiver 2021/2022

  • Dans la zone humide de la Véore, à Beaumont-lès-Valence, 800 mètres de doubles haies, 2 îlots boisés et 6 mares ont été créés. 
  • À Charpey, 750 mètres de renfort de ripisylve ont été aménagés. 
  • À Montélier, dans le cadre d'une expérimentation agroécologique*, 6 mares et 1 bras mort ont été créés. 

* Cette expérimentation a pour ambition de mettre en valeur et faciliter la création de mares sur les exploitations agricoles, de démontrer leurs intérêts pour les cultures, pour l’abreuvement du bétail et de tester plusieurs types de mares facilement reproductibles. Plus précisément, l’expérimentation va permettre d’évaluer les effets sur la biodiversité et les interactions agrobiologiques générées par la création de mares en surdensité sur une exploitation agricole. 

  

Deuxième phase en cours lors de l'hiver 2022/2023

  • Dans la zone humide de Baschassiers, à Chabeuil, 450 mètres de doubles haies ont été réalisés et 3 mares vont être créées. 
  • À la confluence de la Véore et de Pétochin, à Montéléger, 350 mètres de doubles haies et 1 îlot boisé ont été aménagés. 2 mares vont également être créées le long du Pétochin. 
  • Le long du Guimand à Fauconnières (Montélier), 1 000 mètres de doubles haies seront créées. 
  • À Charpey, 200 mètres de plantations aléatoires vont être réalisées pour renforcer la ripisylve du Guimand. 
  • Dans la zone humide de la Véore, à Beaumont-les-Valence et Montéléger, 60 arbres isolés vont être plantés et 2 nouvelles mares vont être créées. 
  • À Montélier, 6 mares vont être aménagées dans la continuité de l'expérimentation agroécologique lancée lors de la première phase.