Évolution du mode de collecte avec passage en apport volontaire

  • Ma commune va passer en apport volontaire, mais les communes telles que Valence et Romans-sur-Isère restent en porte-à-porte, pourquoi ?

    Afin d’offrir aux administrés un service qualitatif, adapté à leurs besoins , tout en limitant les coûts, l’Agglo a défini, dès 2016, une stratégie de collecte basée sur la taille des communes et les contraintes associées (densité de population, volumes produits, espaces disponibles…).

    Concrètement, la stratégie prévoit :

    Pour les communes de moins de 10 000 habitants : un changement du mode de collecte avec un passage en apport volontaire pour la collecte des ordures ménagères et le tri. Actuellement, 36 communes sur les 49 concernées ont déjà vu leur mode de collecte évoluer. Pour les autres communes, le changement de collecte sera effectif d’ici le 1er juillet 2023.

    Pour les communes de plus de 10 000 habitants :

      • Une réduction de fréquence de collecte des ordures ménagères en porte-à-porte :
        • Secteurs denses : 3 collectes par semaine
        • Secteurs semi denses (habitat collectif) : 2 collectes par semaine
        • Secteurs pavillonnaires : 1 collecte par semaine
        • Zones d’activités et industrielles : 1 collecte par semaine
        • Zones rurales : 1 collecte par semaine
      • Un déploiement de l’apport volontaire pour la collecte des ordures ménagères et du tri dans les centres contraints.
      • Un déploiement de l’apport volontaire pour la collecte des ordures ménagères et du tri dans les zones rurales.
  • Existe-t-il des dispositions particulières pour les Personnes à mobilité réduite (PMR) et les personnes âgées ?

    L’implantation des conteneurs semi-enterrés est étudiée en étroite collaboration avec les communes afin de proposer un maillage prenant en compte la densité et les habitudes de déplacement de la population, mais aussi l’accessibilité aux conteneurs. Les PMR et les personnes âgées pourront donc déposer leurs déchets (ordures ménagères et tri) dans les conteneurs d’apport volontaire se situant soit à proximité directe de leur domicile en s’y rendant à pied, soit lors de leur déplacement hebdomadaire (course, rendez-vous médical…).

    Les personnes ne pouvant plus quitter leur domicile pourront s’appuyer sur les personnes venant à leur domicile (portage des repas, soins médicaux, visites de courtoisie…) afin d’évacuer leurs déchets. Par exemple, l’ADMR propose ce type de prestation dans le cadre des aides à domicile.

  • Je suis un professionnel et les modalités de collecte ne conviennent pas à mon activité : que faire ?

    Le service public de gestion des ordures ménagères peut prendre en charge les déchets des professionnels à condition que cela n’implique pas de suggestion particulière. Si le service proposé n’est pas adapté à vos besoins, vous pouvez vous rapprocher d’un prestataire privé pour une collecte totale de vos déchets ou complémentaire de celle offerte par l’Agglo.

    La direction Gestion des déchets vous accompagne dans vos démarches : sep @ valenceromansagglo.fr 

  • Pourquoi le volume des sacs est-il limité à 50 litres pour les ordures ménagères ?

    Les conteneurs semi-enterrés sont équipés de double tambour permettant d’accueillir des sacs d’un volume maximal de 50 litres afin de limiter la taille des déchets déposés. L’objectif étant que chaque déchet emprunte la bonne filière pour des raisons économiques et environnementales (les gravats, déchets verts et encombrants doivent par exemple obligatoirement être déposés en déchèterie).

  • Que faire de nos poubelles grises lorsque la commune sera passée en apport volontaire ?

    Vous ne pourrez plus utiliser vos bacs pour la collecte des déchets. Ces derniers pourront donc être déposés en déchèterie, vendus d’occasion ou vous pourrez vous en servir pour autre chose (réserve d’eau de pluie, rangement des outils de jardin…).

  • Nous venons de nous installer dans une commune qui va prochainement passer en apport volontaire. Devons-nous acheter un bac dans l’intervalle ?

    Si votre commune est déjà dotée de bacs de regroupement, vous pouvez vous rendre sur ces points de collecte. Si votre commune est collectée en porte-à-porte, il faut vous munir d’un bac de collecte répondant à la norme NF EN 840-1 à 840-6.