Triors

Vue aérienne sur la commune de Triors

La commune de Triors est blottie au fond d'un vallon, au contact de la plaine de Romans et de la Drôme des Collines.

Le lieu dit « Le château vieux » révèle la présence discrète d'une motte castrale médiévale (butte artificielle constituée par l'accumulation de terre). De diamètre apparent d'une quinzaine de mètres et d'une hauteur de l'ordre de 4 à 5 m, elle est relativement modeste. Située sur le promontoire dominant au nord le village de Triors, elle représente un excellent point d'observation. Et permet d'embrasser du regard tout le vallon triorais, la plaine de l'Isère, le rebord du Vercors et au loin, celui du Massif Central. La bonne exposition des pentes du vallon justifie la présence ancestrale de vigne.

À voir :

  • Au cœur du village, une belle bâtisse Renaissance avec d'élégantes fenêtres à meneaux se dissimule dans une petite cour.
  • Le château : au XVIIe siècle, l'abbé de Saint Barnard fit édifier un « petit Versailles ». Remanié au XVIIIe siècle, il apparaît aujourd'hui comme un imposant édifice dont le toit aux tuiles vernissées, signale l'entrée du village. Depuis quelques années, il abrite une communauté monastique et ne peut se visiter.

Fiche d’identité :

  • Population : 609 habitants
  • Superficie : 565 hectares
  • Maire de la commune : Gérard Labriet

site de la commune de Triors