Châteauneuf-sur-Isère : Des ressources... Et des idées !

Châteauneuf-sur-Isère, vue aérienne, © Juan Robert

Nichée au coeur d’une butte de molasse à la confluence de l’isère et du rhône, Châteauneuf-sur-Isère bénéficie d’une situation privilégiée entre valence, Romans-sur-Isère et Tain-l’Hermitage…

À l’époque romaine puis médiévale, la butte molassique a fourni la matière première nécessaire à la construction de Romans et de Valence. Creusées dans la roche, les carrières ont laissé place à des grottes qui ont servi tour à tour d’habitats troglodytes, de champignonnières et de caves. Site classé Natura 2000, la colline du Châtelard abrite des espèces protégées et rares de plantes herbacées et d’oiseaux.

Située au milieu d’une grande plaine fertile, Châteauneuf-sur-Isère est aussi connue pour ses ressources agricoles et son histoire de terre de pêchers. Après les dégâts provoqués par la sharka, les producteurs se sont tournés vers d’autres cultures. « Aujourd’hui, la reconversion est en passe de réussir. On trouve une agriculture diversifiée : fruits (abricots, pommes, châtaignes, noix), céréales, semences et même des vignes » explique Gérard Roch, adjoint au maire en charge du patrimoine, du développement durable et de l'agriculture.

Héritage des traditions agricoles du XIXe siècle, le corso anime, chaque année au printemps, les rues du village avec son défilé de chars.

Evénement phare de la vie associative locale, cette fête populaire a réuni en 2015 plus de 7 000 visiteurs. Un moment festif et convivial très attendu par les Châteauneuvois, notamment les jeunes, précise le maire Frédéric Vassy.

Depuis janvier, la médiathèque du village a rejoint le réseau de la lecture publique de l’Agglo. Désormais, les usagers peuvent accéder à des services supplémentaires : prêts entre bibliothèques, accès au portail web commun, autoformation, commentaires en ligne, animations, etc.

Par ailleurs, la commune ne manque pas de projets. Des aménagements futurs permettront ainsi « de capter le flux quotidien des véhicules pour dynamiser les commerces de proximité. Il s’agira également de construire de nouveaux logements sociaux. Objectif : rendre notre coeur de bourg attrayant. »

En parallèle, la commune prévoit l’aménagement d’une liaison douce entre la véloroute voie verte et la gare TGV ainsi que la création, autour du village, d’un circuit de randonnée thématique.

Article initialement publié dans : L'Agglo le Mag - N°04 - Janvier 2016