Beauvallon : le lac en trait d’union

Lac de Beauvallon, face au château

Situé à 8 km au sud de Valence, Beauvallon est né en 1890 (par décret du Président de la République française), délaissant son nom original de Lavache, pour s’en choisir un nouveau, en lien avec sa topographie. Après un développement exponentiel dans les années 70-80, la commune cherche aujourd’hui à se recentrer sur son cadre de vie, à relier passé et présent. Pour ses nouveaux projets, Beauvallon mise sur ses atouts : son patrimoine, son lac et son marché dominical.

D’abord, un petit village bâti autour de son château du XVIIe siècle, Beauvallon connaît une transformation radicale dès 1970. « Entre 1970 et 1995, pas moins de onze lotissements ont été construits, comme celui de l’entreprise Crouzet pour y loger ses salariés. En vingt-cinq ans, la commune est passée de 480 à près de 1 700 habitants, d’un statut de commune rurale à périurbaine », précise le maire Bernard Ripoche.

Entre ces lotissements et le centre-bourg, se situe l’ancien étang du château devenu le lac dans les années 80. « Avec ses cours d’eau environnants et canaux, Beauvallon est un village où l’eau est très présente ; un avantage pour le paysage mais qui nécessite une grande maîtrise des risques d’inondation. Aussi, c’est une idée de génie d’avoir transformé cet étang en un lieu paysager remarquable ; tout en conservant sa fonction de rétention des eaux pluviales du vallon », reconnaît le maire. Le lac est devenu un lieu central. On le longe pour se rendre d’un point à l’autre de la commune, les Beauvallonnais y pêchent ou s’y promènent en famille. C’est aussi un cadre exceptionnel pour de nombreuses animations : Festival du lac, fête des Narcisses, expositions de peintres...
Paradoxalement, depuis près de dix ans, la commune perd des habitants. En cause : l’absence d’offre de logements pour accueillir de nouvelles familles, ou maintenir les anciens à la recherche d’appartements, sur la commune. Cette problématique, le Plan Local d’Urbanisme modifié va y remédier. 95 logements inscrits au PLU devraient sortir de terre d’ici à 2020 : maisons individuelles et appartements, logements sociaux, commerces et services. Un projet que l’équipe municipale réalise dans un nouvel esprit : « Aujourd’hui, la commune souhaite continuer à se moderniser mais en respectant son histoire, son patrimoine et son paysage ».

Clairement, l’accent est mis sur le cadre de vie. Une convention est d’ailleurs en cours de signature avec le Centre Hospitalier de Valence, l’actuel propriétaire du parc du château et de l’EHPAD, pour rendre public l’accès au parc et à ses bassins d’époque. En parallèle, de nouveaux aménagements vont être réalisés pour estomper la rupture et créer du lien entre le château, le centre-bourg et les zones d’habitation. La commune va ainsi réhabiliter l’ancien groupe scolaire pour y installer une nouvelle mairie, plus accessible, des logements sociaux à l’étage, et surtout, supprimer le préfabriqué attenant, fermant visuellement l’accès au lac. À terme, la place du marché devrait également bénéficier de ces réaménagements harmonieux.